Après l'accouchement

Après l'accouchement

Félicitations pour la naissance de votre bébé !

Même après l'accouchement, votre conseillère de donum vitae est surtout prête à prendre du temps pour répondre vos questions.

1. Après l'accouchement, il y a beaucoup de tâches à accomplir. Mais avant tout, il est important que mère et bébé reposent dans la période post-partum. Dans la période de l'involution après l'accouchement, la jeune mère fait face aux lochies, tranchées utérines, parfois des hémorroïdes, la cicatrisation, accès de transpiration et la montée laiteuse douloureuse. Il prend plusieurs semaines pour votre corps à se rétablir après la grossesse. Si vous n'êtes pas toujours heureuse et de bonne humeur, c'est quelque chose de normal. Mais consultez votre conseillère, médecin ou sage-femme, si des sentiments d'apathie et de dépression inhabituels durent plusieurs jours.

2. Votre sage-femme vous accompagnera dans les premiers temps avec votre bébé. Elle contrôle le processus de l'involution de votre corps, le développement du bébé et elle vous soutient à l'allaitement. Très tôt après l'accouchement, le nouveau-né profite beaucoup d'une première tétée et jouit le contact corporel. Le premier lait maternel est très précieux, le bébé n'en bois que des petites portions, mais celles-ci sont tout à fait suffisantes. C'est normal que le bébé perde un peu de poids dans les premiers jours après l'accouchement. Le faire tétée régulièrement activera l'excrétion des hormones pour une lactation suffisante.

S'il ne vous êtes pas possible d'allaiter, n'inquiétez-vous pas. En Allemagne, il y a des aliments pour bébé à la plus haute qualité, adaptée précisément aux besoins de votre bébé pour qu'il puisse développer bien et grandir sainement. Au cas de questions ou problèmes, faites confiance à votre sage-femme ou consultante en lactation.

3. Venez voir le pédiatre pour les examens médicaux obligatoires de votre bébé. L'examen U1 se fait directement après l'accouchement, l'examen U2 est dû entre le 3ème et 10ème jour de vie et l'examen U3 prend place dans le 2ème mois de vie. Votre pédiatre vous remettra le "Untersuchungsheft" (carnet de santé) jaune, dans lequel sont conservés tous les résultats des examens. A titre préventif du Mort subite du nourrisson (MSN), rassurez-vous que dans l’appartement votre bébé se couche toujours dans son propre lit et prend une position dorsale ; utilisez seulement un sac de couchage sans couverture supplémentaire, sans oreillers ou peluches. Protégez votre bébé de surchauffe et - s'il y a des fumeurs dans votre famille - créez un environnement non-fumeur. L'allaitement donne une protection supplémentaire. Ces mesures préventives ont réussi de réduire les cas de mort subite de nourrisson en Allemagne dans les années passées de presque 80 %.

4. La santé de l'enfant est important, mais autant est celle de la mère ! Veillez à une bonne alimentation variée avec un apport suffisant de liquide, assez de repos et demandez votre sage-femme pour la gymnastique postnatale. Peut-être vous ne voulez pas tomber enceinte aussitôt - parlez avec votre partenaire pour vous procurer ensemble d'une contraception. La conseillère peut vous soutenir et informer dans le détail.

5. L'allaitement n'a pas un effet contraceptif garanti. Surtout après une césarienne, il est recommandé d'attendre une année avant de tomber enceinte de nouveau. Des méthodes de contraception convenables à une grossesse récente sont des préservatifs et les diaphragmes, si appliqués strictement. Vous ne pouvez utiliser des moyens de contraceptions contenant de l'œstrogène pendant la période de l'allaitement. Principalement, on peut utiliser des moyens contenant des progestatifs comme la micropilule, le stérilet, un implant ou l'injection trimestrielle. Consultez votre gynécologue sur la méthode la plus convenable à vous.

6. Peut-être votre bébé est facile. Mais quelques enfants sont très agités et crient beaucoup. Il est juste et bon de lui offrir beaucoup de contact corporel et de répondre immédiatement à ses besoins. Il n'est pas possible de gâter un nouveau-né. Votre amour et vos soins aident le bébé à développer une confiance absolue en ses parents et en le monde. Cette confiance sera une base solide pour un développement optimal. Si votre bébé crie beaucoup et vous vous sentez dépassée, demandez de l'assistance de votre sage-femme ou de votre conseillère. Le surmenage et le souci peuvent transformer en détresse et rage. Si une telle situation exceptionnelle arrive, mettez votre bébé criant à en endroit sûr (lit de bébé), quittez la chambre, fermez la porte et allez à l'extérieur pour quelques minutes afin de se calmer. Parfois, des telles situations provoquent des réactions impulsives terribles où les parents secouent leur bébé pour le faire arrêter crier. Le cerveau fragile du bébé peut subir des lésions les plus sérieuses et irréparables. En Allemagne, il y a des bons systèmes d'aide pour les mères et les parents. Ce sont les institutions de "Frühe Hilfen" (Aide tôt), "Jugendamt" (Direction de la Protection Judiciaire de la Jeunesse), "Familienhebammen" (service supplémentaire d'une sage-femme), "Familienhilfen" (aide aux familles) etc. Votre conseillère sait d'avis et comment vous transmettre au service compétent. Chercher de l'aide pour le bien de la famille, c'est pas un signe de faiblesse, mais plutôt un signe d'une grande force ! 

7. Organisation : Aussi après l'accouchement, il y encore beaucoup de tâches à accomplir. Vous recevez l'acte de naissance du bureau d'état civil (parfois de l'hôpital). Vous recevrez une lettre indiquant le numéro fiscal de l'enfant ("Steuer ID") - gardez-la bien ! Registrez la naissance de votre enfant à "Amt für Wohnen und Migration" (Direction pour Résidence et Migration), à BAMF (Bundesamt für Migration und Flüchtlinge - Autorité Fédérale pour Migration et réfugiés), à Jobcenter (agence pour l'emploi), à Sozialdienst (services sociaux) compétent et - si vous travaillez - à votre assurance maladie. Le droit à prestation pour enfant, prestations familiales, allocation logement, supplément pour enfants et allocation parentale du Land / Prestation Bavarois d'accueil du Jeune (seulement à Bavière) est dépendant de votre statut de séjour. En cas de questions, consultez votre conseillère. Si ne vous l'avez pas fait avant l'accouchement, le père devrait reconnaître la paternité en la déclarant à l'état civil ou le "Jugendamt" (Direction de La Protection Juridique de la Jeunesse) - au cas que vous n'êtes pas marié avec le père de votre enfant. Informez-vous sur l'offre de garderies pour enfants. C'est souvent nécessaire d'inscrire les enfants suffisamment tôt.

 

Diese Internetseite benutzt Cookies zur Optimierung der Funktionalitäten.