La sexualité et la contraception

La sexualité et la contraception

L’aperçu suivant de processus physiques, de sexualité et de contraception, veut vous encourager de poser des questions à notre conseillère et permettre des échanges. Pour les hommes, il y a aussi des conseillers masculins.


Le corps de femme

Il est important de bien connaître les fonctions des organes sexuels à l'égard de la santé, la vie sexuelle satisfaisante et le planning ou la prévention de grossesse. Une femme a des organes sexuels extérieurs et intérieurs. Les organes sexuels extérieurs de la femme, dit vulve, se composent des lèvres, l'entrée du vagin et le clitoris, qui est très sensible au contact. Si ses organes génitaux sont "excisés", il sera utile de mettre la conseillère dans la confidence, surtout avant un examen médical, pendant la grossesse, avant l'accouchement ou en cas des maux; la conseillère va trouver un médecin ou une sage-femme respectueux bien expérimenté. L’hymen, qui se trouve à l'entrée du vagin, varie d'une femme à l'autre. Son état ne permet pas une conclusion fiable si la femme est encore vierge.

Les organes sexuels intérieurs de la femme sont placés bien protégés dans le bas-ventre. Le vagin conduit à l'utérus, qui - par les trompes utérins - est lié avec les ovaires. Dans les ovaires, il y a des réserves d'ovules qui s'épuisent pendant la vie de la femme. Pendant chaque cycle menstruel, alors chaque mois, un ovule mûrit et descend par le trompe utérin dans l'utérus. Sur son chemin, il peut être fécondé par un spermatozoïde. L'ovule fécondé s'implante dans la muqueuse de l'utérus. Si l'ovule n'est pas fécondé, la muqueuse de l'utérus se desquame, constituant la menstruation. (Pendant la menstruation, les femmes en Allemagne utilisent des tampons ou des serviettes hygiéniques. On peut les acheter dans le supermarché ou la droguerie).

Le corps de l'homme

Les organes sexuels de l'homme se constituent du pénis avec le gland, qui est très sensible au contact, et les testicules. Dans les testicules, le corps produit millions de spermatozoïdes. Dans le corps, il y a des glandes produisant du liquide pour la mobilisation des spermatozoïdes, qui quittent le corps de l'homme à l'occasion de l'éjaculation.

Le rapport sexuel

Quand les deux partenaires se trouvent dans un état de l'excitation sexuelle, l'homme introduit son pénis rigide dans le vagin de la femme. Cette réunion intime peut être réjouissante sur les plans physiques et psychiques. Non seulement le rapport sexuel non-protégé, mais aussi autres actes permettant les spermatozoïdes d'arriver dans le vagin ou à l'entrée du vagin, peuvent résulter dans une grossesse.

L'autodétermination sexuelle

Tout acte sexuel doit être autodéterminé et volontaire. Chaque femme et chaque homme prend sa propre décision sur la sexualité vécue, comment et avec quelle personne il ou elle désire le rapport sexuel. La violence sexuelle, même dans la vie matrimoniale, est interdite en Allemagne. Personne ne doit être ni contraint au rapport sexuel ni au mariage avec une personne déterminée. Le rapport sexuel entre adultes et enfants ou jeunes aux moins de 16 ans est interdit.

Des jours fertiles et infertiles

La durée du cycle menstruel d'une femme peut varier. Environ deux semaines avant sa menstruation, la femme se trouve dans les jours fertiles et peut tomber enceinte. Un ovule est fécondable pendant une durée de 12 à 24 heures ; alors que les spermatozoïdes peuvent survivre 4 à 7 jours dans le corps de la femme. Ce processus résulte dans une période fertile de quelques jours, qui est cependant difficile à déterminer surtout si le cycle menstruel est irrégulier.

Tomber enceinte

Si vous désirez un enfant, le rapport sexuel par pénétration vaginale sans utiliser un préservatif est important. Lorsqu'une grossesse ne s'installe pas dans le délai d'une année de rapport sexuel non-protegé, les deux partenaires devraient se subir des examens médicaux.

Education sexuelle

En Allemagne, les parents et l'école informent les enfants et les jeunes de façon appropriée pour leur âge sur les processus physiques et sur la sexualité.

Contraception

Si la femme ne veut ou doit pas tomber enceinte actuellement, il y a plusieurs méthodes de contraception à sa disposition. La conseillère ou le/la gynécologue lui informe sur la sécurité, les coûts et les effets secondaires.

La pilule est une combinaison d'hormones bloquant l'ovulation. Son efficacité contraceptive est très élevée, mais elle peut entraîner des effets secondaires.

Le stérilet de cuivre ou le stérilet hormonal est inséré dans l'utérus où il entrave les spermatozoïdes et bloque la nidation d'ovule fécondé. Il convient particulièrement aux femmes qui ont déjà eu des enfants.

L'implant hormonal, l'injection trimestrielle, le patch contraceptif et l'anneau vaginal sont des contraceptifs hormonaux très efficaces, mais ils dépendent de la bonne application.

Le diaphragme est une cape en matière synthétique flexible, que la femme introduit dans son vagin et placé devant le col de l'utérus peu avant un rapport sexuel en appliquant simultanément un gel spermicide. L'efficacité du diaphragme dépend également de la bonne application.

Les méthodes naturelles comme la mesure de la température ou l'observation de la glaire ne sont pas de contraceptifs sûrs. Aussi le soi-disant "faire attention", le coït interrompu, n'a que faible efficacité.

Hormis la stérilisation, le préservatif est le seul moyen de contraception appliqué par l'homme. A condition d'une bonne application, les préservatifs ne peuvent pas seulement éviter une grossesse efficacement, mais ils peuvent aussi réduire le risque de contracter une maladie sexuellement transmissible et d'être infecté par le VIH.

La "pilule de lendemain" est une mesure d'urgence, qui doit être prise le plus tôt possible après le rapport sexuel non-protégé, au plus tard 3 à 5 jours après. La pilule de lendemain retard l’ovulation quelques jours. 

L'infection par le VIH devient possible si une quantité suffisante arrive à entrer dans le corps (par le sang, le sperme, sécrétions vaginales, lait maternel ou par des actes sexuels en cas de blessures comme les organes sexuels, l'anus par pénétration anale ou la bouche par sexe orale). Le préservatif, c'est la protection ! Une femme peut contaminer son bébé pendant la grossesse, l'accouchement ou par l'allaitement. On peut éviter la contamination par des médicaments. La femme devrait consulter un médecin.

Les préservatifs offrent tant de la protection contre autres maladies sexuellement transmissibles comme p. ex. la syphilis, la gonorrhée ou l'hépatite B.

Sur les portails Internet www.zanzu.de et www.bzga.de du "Bundeszentrale für gesundheitliche Aufklärung (BZgA)" - Centre fédéral pour l'éducation sanitaire - vous trouvez des informations détaillées en plusieurs langues.

 

Diese Internetseite benutzt Cookies zur Optimierung der Funktionalitäten.